Au roi du Dim-Sum, étoilé et pas cher, chez Tim Ho Wan à Hong-Kong

  • Service :

  • Cuisine :

  • Decor :

  • Ambiance :

  • Note Finale :

  • Combien ça coûte ? :

Chez Tim Ho Wa, le Dim-Sum spécialiste from Hong-kong, on y déguste bien évidement des Dim-Sums. Et pas qu’un peu! Du Dim-Sum de toutes sortes et de toutes les formes, en voici en voilà, le paradis sur terre pour les aficionados du genre: pour moi aussi donc.

Je vous ai déjà parlé de mon amour des Dim-Sum ici, avec “The adresse” spécialiste sur Geneve: Le Thé, relire mon article à ce sujet ici:

https://www.choisistonresto.com/geneve/le-the-specialiste-dim-sum-genevois/ 

et ici avec mon adresse londonienne favorite pour déguster ces petits raviolis chinois:Ping Pong,

https://www.choisistonresto.com/wp-admin/post.php?post=2822&action=edit

——————————–

Le Saviez vous? Le Dim- sum, littéralement « cœur à petite touche », désigne un ensemble de petites portions consommées dans la cuisine cantonaise, traditionnellement lors de la dégustation du thé. Il s’agit d’un repas qui peut commencer au matin et finir l’après-midi, ainsi donc les dim-sum sont traditionnellement servis le midi dans les restaurants Chinois de Hong-Kong.

 Il s’agissait à l’origine de petites pâtisseries raffinées ayant la spécificité de pouvoir être mangées avec les doigts si on le désire. Leurs recettes ont aussi été influencées par la colonisation. Ainsi, on peut trouver des pâtisseries dont l’inspiration européenne est évidente, telles que la tartelette aux œufs, à la pâte au beurre et cuites au four, ainsi que des biscuits à la crème.

Il en existe tant de sortes qu’il est impossible de tous les citer, toutefois, on peut trouver quelques classiques. Si ils sont généralement cuits à la vapeur, on trouve des mets au four et des fritures. Des desserts sont proposés également.

Le service est fait par des serveuses circulant entre les tables avec des chariots chargés de petits caissons en bambou contenant les mets que peuvent choisir à loisir les clients. Avec ce système là, il existe aussi la fameuse carte à grille pour chaque table, sur laquelle au fur et à mesure des consommations, les serveuses (et désormais les clients) cochent les cases correspondant aux tarifs. Comme les consommateurs chinois aiment savoir ce qu’ils mangent, de nombreux restaurants présentent une vitrine en verre à travers laquelle on peut voir une partie de la cuisine et les plats proposés.

(source Wikipedia)

——————————

 J’ai donc dîné dans l’étoilé michelin le moins cher du monde (14euros de gavage pour deux), dans cet établissement (une succursale de Tim Ho Wan d’origine dont le fondateur Mak GuiPui, était l’ancien chef de cuisine de l’hôtel de luxe Four Seasons de Hong Kong) aux allures de cantine chinoise plus que de grand restaurant, l’accueil y est certes tout à fait épouvantable (les serveurs chinois transpirent d’agitation dans leurs uniformes tachés et sont plus ou moins édentés), mais la cuisine vaut définitivement le détour et, est surtout devenue “La référence” en matière de Dim-Sum sur Hong-Kong. 

 Mes craintes se sont peu à peu estompées après qu’une sympathique voisine parlant visiblement anglais (ce n’était le cas d’aucun des serveurs visiblement), nous tende en souriant le menu en anglais (un menu “à la chinoise” avec des petites cases à cocher, ce système peu utilisé dans nos contrées est pourtant bien pratique). Là, je reprends donc quelques couleurs et je m’attèle méticuleusement à choisir mon menu…difficile sans images, trop peur d’être déçue ou de faire un mauvais choix (ne ris pas lecteur je t’assure que c’était un exercice difficile!), j’ai tellement hâte de T.O.U.T goûter!

Au regard des prix et de ma curiosité grandissante, je n’ai pas eu peur du gaspillage et j’ai pris tout ce qui me semblait bon, tant pis pour ma diète (si elle existe), et tant pis si je ne finis pas mes assiettes (cela ne m’arrive que rarement).

Nous voilà donc avec un nombre indécent de plats sur la table, tous différents et pourtant tous appelés dim-sum.

– Sus à l’idée reçue numéro 1: un dim-sum ne définit pas seulement les raviolis que nous connaissons tous, mais bien des bouchées à partager.

– Sus à l’idée reçue numéro 2: le dim-sum n’est pas forcément un plat cuit à la vapeur…et non lecteur!

Le Saviez vous ? Il existe toutes sortes de Dim-sum; à la vapeur  (lebaozis – des boules de pâte fourrée- les jiaozis farcis à la vapeur -il s’agit de genre de ravioli dont la pâte est faite essentiellement de farine de blé-, les gâteaux de farine de riz sucrés ou salés ou encore les gâteaux Malais: d’inspiration européenne, à base d’œufs et de sucre, sans levure et sans gras), au four (les tartelettes aux œufs ,les tartelettes portugaises, la version de Macao), à la friture  (rouleaux de printempssortes de croquettes de purée de Taro , des boules de pâte de riz farcies et couvertes de sésame), vapeurs poêlés (des Jiaos vapeur dorés à la poêle ou des gâteaux de riz dorés à la poêle) et même des desserts (fleurs de Tofu, Tofu très tendre, servi chaud ou froid, sucré ou salé. elles peuvent être déclinées à l’infini, soupes sucrées à base d’eau et de sucre, soupes sucrées à base de perles de tapioca, parfois appelées perles du Japon, ou encore le leung fan, une sorte de gelée à base d’herbe médicinale servie en dessert).

(source Wikipedia)

Un bon repas dans un brouhaha constant, une lumière trop forte, des allers et venues incessantes, peu d’européens, personne à vrai dire a part nous dans l’adresse de Kowloon, des plats délicieux, d’autres surprenants, un régal, bien loin des adresses que j’apprécie généralement mais dans tous les cas, cette adresse est un incontournable, telle qu’on aime les découvrir à l’étranger, une adresse qui te dit reviens quand tu veux, et reviens-y même à plusieurs…cela sera encore mieux!

au-roi-du-dim-sum-etoilé-pas-cher-blog-suisse-restaurant-genève-hong-kong-londres-choisis-ton-resto-tim-ho-wan

au-roi-du-dim-sum-etoilé-pas-cher-blog-suisse-restaurant-genève-hong-kong-londres-choisis-ton-resto-tim-ho-wan
au-roi-du-dim-sum-etoilé-pas-cher-blog-suisse-restaurant-genève-hong-kong-londres-choisis-ton-resto-tim-ho-wan
au-roi-du-dim-sum-etoilé-pas-cher-blog-suisse-restaurant-genève-hong-kong-londres-choisis-ton-resto-tim-ho-wan
au-roi-du-dim-sum-etoilé-pas-cher-blog-suisse-restaurant-genève-hong-kong-londres-choisis-ton-resto-tim-ho-wanBAKED BUN WITH BBQ PORKau-roi-du-dim-sum-etoilé-pas-cher-blog-suisse-restaurant-genève-hong-kong-londres-choisis-ton-resto-tim-ho-wan
au-roi-du-dim-sum-etoilé-pas-cher-blog-suisse-restaurant-genève-hong-kong-londres-choisis-ton-resto-tim-ho-wanau-roi-du-dim-sum-etoilé-pas-cher-blog-suisse-restaurant-genève-hong-kong-londres-choisis-ton-resto-tim-ho-wanau-roi-du-dim-sum-etoilé-pas-cher-blog-suisse-restaurant-genève-hong-kong-londres-choisis-ton-resto-tim-ho-wan

 

Les Petits ++ :

De l'authentique, du local, du dim-sum en voici en voilà, du bon, du copieux et du pas cher....on A.D.O.R.E

Les Petits -- :

Un vrai service "à la chinoise", bien loin des adresses luxueuses habituées à une clientèle européenne, autant dire que la politesse reste ici une option...

Les notes du web :

  • Avis Google : 4.1 / 5

  • Tripadvisor : 4 / 5

  • Guide Michelin : 1 / 20

  • Etoiles Michelin :

  • Toques Gault&Millau :


Voulez-vous partager votre avis ?

Votre mail ne sera pas publié

Si vous avez aimé cet article pouvez-vous le partager, cela m'aide beaucoup.