Ramen ta fraise

Cela ne vous aura pas échappé, la nouvelle folie genevoise en termes de gastronomie n’est d’autre que le ramen. Face à la nouvelle tendance européenne, Genève a bien sur fini par suivre le flow. Voilà qu’en à peine six mois l’onde nippone a envahi la ville du bout du lac !

Les ramen sont des mets japonais, constitués de pâtes plongées dans un bouillon à base de poisson ou de viande et souvent assaisonnés au miso. Ce plat fut importé de Chine au début du xxe siècle.

Devenu un incontournable de la cuisine des capitales du monde entier, il faut dire que cette spécialité japonaise a le gros avantage d’être simple, en plus d’être délicieuse et bon marché. En effet, compter un maximum 25 chf .-pour un ramen, ce qui en fait ainsi un des plats complets dans les moins chers de Genève. Une bonne nouvelle pour nos portes-monnaie parfois bien mis à mal dans le coin !

Le premier du genre fut -bien sur- le très authentique Yukigoni et sa minuscule arcade, courant 2018, nous avons vu s’épanouir nombres d’autres enseignes de restaurants de Ramen.

Si la liste n’est pas exhaustive, je vous parle aujourd’hui des 3 stars du moment en matière de nouilles japonaises.

Ukiyo,

 6, place De-Grenus, tél. 022 525 70 71, 

ma-sa 12h-14h30 et 18h30-22h, 

www.ukiyo-noodlebar.com

Ici, l’immersion au Japon est totale, avec un décor aux multiples détails rappelant le pays du soleil levant. Les bouteilles de saké sont présentées en guise de décoration, limonades et bières japonaise disponibles à la carte et machine à nouille exposée en trophée et comme gage d’authenticité de la cuisine du lieu. Un décorum reconnaissable, sympathique, efficace. Stéphane Liechti, le fondateur d’Ukiyo, n’a pas ménagé son effet pour nous faire nous faire voyager au pays des ramen.

Si la grande spécialité d’Ukiyo reste les udon, en juin dernier, un chef spécialiste du ramen est venu compléter l’équipe pour apporter une expertise gastronomique supplémentaire à cette adresse qui déjà a su séduire les genevois.

Petit plus pour des créations sympathiques de saison, comme par exemple la salade de udon froide au matcha de l’été.

ukiyo-ramen-ta-fraise-choisis-ton-resto-blog-suisse-genève-restaurant ukiyo-ramen-ta-fraise-choisis-ton-resto-blog-suisse-genève-restaurant

Susuru,

rue du Stand 35, Genève, 

ma-ve 11h30-14h et 19h-22h30, sa 12-15h et 19h-22h30.

https://www.susuru-ramen.ch

Les puristes râleront surement, si les recettes sont japonaises, ici les nouilles sont faites « maison » et donc sur place; fabriquées jour après jour certes, mais dans les règles de l’art de la fabrication japonaise avec des produits locaux cependant.

L’aspect local et 100% suisse, a donc ici la primeur. 

L’affaire de Lionel Coudray, Nour Khadam et Alexandre Valette a d’ailleurs vu le jour grâce au soutien des locaux lors d’une belle campagne de crowfounding.

L’ouverture qui s’est presque fait attendre tant l’enthousiasme général fut fort.

L’ouverture de Susuru nous  a aussi apporté un talent de la cuisine, citoyen du monde, spécialiste du restaurant pop up, prêt à en découdre avec le marché genevois de la restauration; le chef Walter El Nagar. Un « touche à tout » qui a déjà fait l’ouverture du Fiskebar (Hôtel de la Paix-Ritz Carlton), crée un « poulp up » au cœur de l’été caniculaire, participé à l’ouverture de Susuru et qui officie désormais dans son propre restaurant étique le Cinquième jour, bref une affaire à suivre de prêt, de très prêt!

Umamido,

boulevard Carl-Vogt 63, Genève, tél. 022 808 00 77, lu-ve 11h30-14h et 18h30-22h.

Chez Umamido, jolie cantine asiatique revisitée, proche de l’université, on revisite le ramenjaponais avec des accents plus locaux. Le concept a été importé à Genève par 3 anciens étudiants de l’EHL, et dont l’instigateur (Belge) a déjà testé le concept dans son pays natal avant de le faire découvrir aux Genevois. C’est grâce à une affaire d’amitié qu’Umamido Switzerland à vu le jour. La décoration, minimaliste, y est charmante. L’arcade lumineuse, et l’emplacement proche des universités au cœur du vivant quartier des bains joue aussi beaucoup en la faveur du lieu.

La version sans gluten des ramenaux gâteaux de riz séduira aussi les intolérants, les allergiques et les pourquoi pas les curieux.

Bref, ramen ta fraise l’ami et bon appétit !!



Voulez-vous partager votre avis ?

Votre mail ne sera pas publié

Si vous avez aimé cet article pouvez-vous le partager, cela m'aide beaucoup.

Réalisation - Slideprod / 2014