Philippe Durandeau et sa cuisine à Genève

  • Service :

  • Cuisine :

  • Decor :

  • Ambiance :

  • Note Finale :

  • Combien ça coûte ? :

L’Olivier de Provence :

L’Olivier de provence a inauguré l’ouverture des terrasses carougeoises et l’arrivée des beaux jours avec une réouverture discrète il y a peu. Après être passé dans les mains expertes de la famille Frutigier, qui nous proposait alors une cuisine provençale familiale et authentique, c’est désormais le Célèbre chef Genevois Philippe Durandeau qui a reprit l’adresse pour en faire, après le Café de la Paix, son deuxième établissement.

Philippe-durandeau-l'olivier-de-provence-cafe-de-la-paix

Le Chef Durandeau a largement rafraichi l’établissement avec un bar plus moderne et une cuisine digne d’une brigade gastronomique. Il a cependant conservé l’esprit authentique de l’endroit et la touche provençale de la carte. Si il ne considère pas sa proposition comme gastronomique, nous dirons bistronomique alors -et de haut vol-, La carte, qui est encore changeante (ouverture oblige), laisse ainsi place aux fantaisies du chef. Celui-ci malgré des années d’expérience et de succès, a toujours à coeur de faire évoluer sa cuisine et expérimente toujours de nouvelles recettes avec de nouvelles saveurs qui « pimp » ses propositions culinaires. Ici les classiques de la cuisine provençale sont largement revisités même si les couleurs et les odeurs du sud sont bien présentes dans l’assiette.

Philippe-durandeau-l'olivier-de-provence-cafe-de-la-paix

Je dois signaler que j’ai été invité par les équipes de Pr&Co et le Chef Durandeau à venir découvrir la cuisine de l’Olivier de Provence puis du Café de la Paix.
Merci à elles, au Chef et à ses équipes pour leur accueil et leur amabilité.
J’ai essayé, autant que faire se peut, de faire preuve d’objectivité dans l’article qui suit. Mon objectif étant avant tout de vous faire partager mes belles expériences culinaires et de vous faire un peu rêver aussi. Mon avis reste personnel mais j’ai l’envie de croire qu’il vous intéresse.
Philippe-durandeau-l'olivier-de-provence-cafe-de-la-paix
The Olivier de Provence inaugurated the opening of Carougeoises terraces and the beginning
of summer with a discreet reopening. After being in the hands of the Frutigier family expert
hands – which offered a provençale, authentic and « feels like home » cuisine, now it’s the
famous Genevois chef Philippe Durando who tooked over the restaurant, to make his second
establishment after le « Café de la Paix ».
The Chef Durandeau has largely refreshed his place with a nice bar, more modern, a cuisine
like a gastronomic brigade, while retaining the authentic spirit of the place and the
« Provençale » touch of the menu. If he does not consider his proposal as gastronomic, we
will call it bistronomic and high-flying.
The menu is still changing (opening obliges) and thus leaves room for chef’s fantasies.
Despite the years of experience and success, he is always keen to evolve in his cuisine and he
is always experimenting new recipes with new flavors that « pimp » his culinary proposals.
Here, the classics of the Provencal cuisine are largely revisited, even if the colors and the
smells of the south are present in the plate.
Philippe-durandeau-l'olivier-de-provence-cafe-de-la-paix
I have to mention that I have been invited by the Pr&co team and Chef Durandeau to come
and discover the cuisine of Olivier de Provence and Café de la Paix.
Thank to them, to the Chef and his team, for their welcome and their kindness.
I tried, as much as possible, to stay objective in the following article. My aim is above all to
share my nice culinary expriences and make you dream a bit too. My opinion is personal but I
want to believe that it interests you.

 Le Café de la Paix:

Incontestablement ma préférée des deux adresses du Chef, ce café des années 50, au décorum sobre et à la hauteur de plafond impressionnante, propose le meilleur de sa cuisine (on rappelle que le chef a été plus de 17 ans le chef exécutif des cuisines de la Réserve). Au café de la paix, les classiques de la cuisine française sont revisités avec grâce, pour des propositions texturés et colorées où les goûts ne sont jamais oubliés.

Philippe-durandeau-l'olivier-de-provence-cafe-de-la-paix

Question menu, nous nous sommes laissé guidé par le chef qui nous a gentiment préparé une découverte de son choix.

Si ma préférence a été vers la soupe de tomates froides et sa mousse de burrata, ou encore vers le sublimissime Black cob à la japonaise, j’ai été ravie de goûter le ris de veaux du chef, si je n’ai certes pas fini mon plat, l’audace reste plaisante, la surprise aussi.

Philippe-durandeau-l'olivier-de-provence-cafe-de-la-paix

les desserts -tout comme à l’Olivier- sont sublimes et immanquables,  délicatement présentés à l’entrée du restaurant ils vous feront forcement de l’oeil pendant tout le repas, une stratégie qui paie évidement!

La selection de vins, souvent natures, est faites par le désormais célèbre Emmanuel Heydens fondateur du «Passeur de vin», dont la boutique se trouve aux Acacias.

Philippe-durandeau-l'olivier-de-provence-cafe-de-la-paix

Bref un bel endroit, toujours aussi apprécié des genevois  qui aiment la gastronomie, une cuisine qui fait plaisir et qui nourrit , on aime et on recommande!

Definitely my favorite of both chef’s adresses, this 50s cafe with sober decor and impressive ceiling, offers the best of his cuisine (I remind that the chef has been, for over 17 years, the executive chef of La Reserve’s kitchen). At Café de la Paix, the French cuisine classics are revisited with grace, textured and colorful suggestions where tastes are never forgotten.
Concerning the menu, we were guided by the chef who kindly made us discover dishes of his choice. My favorite was the cold tomato soup and the burrata mousse, or also the Japanese-style sublime Black Cob, I was delighted to taste the chef’s sweetbreads, even if I couldn’t finish my plate. Audacity remains pleasant, surprise too.

Philippe-durandeau-l'olivier-de-provence-cafe-de-la-paix
Desserts – as at the Olivier – are sublime and unmissable, delicately presented at the entrance of the restaurant and they will necessarily attract you during the meal, a strategy that pays, of course !
The selection of wines, often natural is made by the famous Emmanuel Heydens founder of the « Passeur de vin » whose shop is located in Les Acacias.
In short, a beautiful place, always appreciated by people from Geneva who love gastronomy, a cuisine that is fun and that is feeding, we love it and we recommend it ! 


Pas de commentaires

Soyez le premier à donner votre avis!

Voulez-vous partager votre avis ?

Votre mail ne sera pas publié

Réalisation - Slideprod / 2014

Ne ratez plus aucun nouvel article de Choisistonresto.com en vous inscrivant à notre newsletter !

Fermer cette fenêtre