L’interview “piquante” des créateurs de Hotsauce

Grâce à Choisistonresto.com, j’ai fait d’incroyables rencontres; surprenantes, détonnantes, rigolotes… bref de tous les genres, pour tous les goûts et de toutes les couleurs.

hotsauces-blog-suisse-genève-restaurant-choisis-ton-resto-interview-&more

-La Crazy bastard sauce – La Hellfire Winston from Lake Geneva (USA). – La Gringo bandito. – La Devils Gold.

———————————————————

La Crazy bastard sauce: une sauce allemande à base de piments Jalapeno et de dates, la plus suave des 4.

Capture d’écran 2016-06-14 à 04.37.52

La Gringo bandito: sauce commercialisé par le chanteur des Offspring (accessoirement docteur en biologie de son état), un passionné du piment. Sacrée meilleure sauce piquante du monde en 2014 aux Hot sauce contest by Playboy (oui rien que cela!).

hotsauces-blog-suisse-genève-restaurant-choisis-ton-resto-interview-&more

La Hellfire Winston from Lake Geneva (USA) Green Gourmet: crée par un restaurateur passionné dont les sauces remportent régulièrement les chilis awards, à base de tomates séchées.

La Hellfire Winston from Lake Geneva (USA) Green Gourmet: crée par un restaurateur passionné dont les sauces remportent régulièrement les chilis awards, à base de tomates séchées.

 La Devils Gold: sauce piquante aux saveurs de de fruits (papaye, poire, ananas) avec un bel effet kiss cool en bouche.

hotsauces-blog-suisse-genève-restaurant-choisis-ton-resto-interview-&more

———————————————————

Celle-ci était des plus “piquantes” et ce n’est rien de le dire, puisque j’ai croisé, le temps d’un déjeuner décontracté, Samuel, l’un des 2 fondateurs de Hotsauce, une petite start-up locale 100% Swissmade -Vaudoise pour être précise-, qui importe et commercialise (e-commerce et b2b) des sauces piquantes de qualités et de tous horizons.

hotsauces-blog-suisse-genève-restaurant-choisis-ton-resto-interview-&more

Le garçon n’est pas venu seul à notre petite entrevue, puisqu il m’a gentiment préparer un giftbag spécial blogueuse (oui certaines reçoivent des crèmes et du make up, moi on m’offre des sauces et du champagne…chacun son truc), avec quelques sauces susceptibles de convenir à mon palait délicat (car oui mon estomac n’est pas super fan du piment) 

hotsauces-blog-suisse-genève-restaurant-choisis-ton-resto-interview-&more

hotsauces-blog-suisse-genève-restaurant-choisis-ton-resto-interview-&more

Nous avions choisi de nous croiser dans un des restaurants partenaires de hotsauce sur Geneve, une célébrité locale en matière de Burgers, Ingelwood, où vous trouverez sur table deux des sauces importées par le duo piquant, et, où le burger du mois était pour cette fois, le bien nommé ” Pictabouche”, dangereusement assaisonnée d’une sauce à base de Gost pepper (3eme piment le plus fort du monde) soit une sauce 250 fois plus forte que le tabasco.

Remarque: l’échelle du piquant existe bel et bien (et ce ne sont pas des petits flammes colorées non non), celle-ci a été crée par le pharmacologue Wilbur Scoville en 1912, elle s’appel donc naturellement l’Echelle de Scoville.

Pour établir son classement, Wilbur Scoville préparait une solution de piment frais entiers réduit en purée et mélangé avec de l’eau sucrée. Cette solution était généralement testée par cinq personnes et tant que la sensation de brûlure du piment subsistait, il en augmentait la dilution. Lorsque la sensation de brûluredisparaissait, la valeur de la dilution servait de mesure à la force du piment.

(Source Wikipédia)

Pour l’occasion, si Samuel n’a pu résister à ce “Hot testing”, je me suis pour la part, abstenue, il a tout de même réussi à répondre à quelques une de mes questions et à me parler longuement de sa passion pour le piment, car qu’on se le dise il n’y a pas que le tabasco dans la vie, il y a hotsauce aussi, rencontre:

Qui se cache derrière cette entreprise vaudoise 100% swissmade « Hot sauce »? Pouvez-vous vous présenter en quelques mots? Qui êtes-vous? D’où venez-vous? etc

Nous, Nous sommes les HotSauce !

Samuel: Je m’appel Samuel Zaradez, j’ai 31 ans, j’habite Morges et j’ai débuté ma carrière par un apprentissage de paysagiste. Suite à un revirement professionnel, j’ai ensuite étudié la finance, le marketing et me suis enfin intéressé au web.

Fabio:Fabio Bartolomei, 32 ans, je vis à Lausanne et pour ma part j’ai commencé par un apprentissage d’automaticien, après quoi, j’ai fais Ingénieur en médias à la HEIG-VD.

hotsauces-blog-suisse-genève-restaurant-choisis-ton-resto-interview-&more

Pourquoi vendre des sauces, c’est un choix plutôt original, d’où vous est venue cette idée farfelue ?

Comme toute les bonne histoire, la notre débute par une rencontre dans un bar en 2010. Samuel avait une idée d’application web et après quelques verres, l’idée nous semblait excellente.

Malheureusement les investisseurs escomptés ne semblaient pas aussi enthousiastes que nous l’étions, et cette aventure fut un échec. Néanmoins, cela nous a apporté beaucoup d’expériences et nous souhaitions la mettre à profit dans un nouveau challenge.

Nous nous sommes donc mis au développement web et ainsi qu’au webmarketing, discipline que nous enseignons encore dans les écoles professionnelles.

A cette époque notre niveau financier était relativement précaire. D’ailleurs nous avons très rapidement appris le régime dissocié. Tout d’abord, ne manger que des pâtes avec diverses sauces, puis que des pâtes à la sauce tomates, et enfin, que des pâtes à rien !

Un jour, alors que Fabio contemplait son assiette avec tristesse, Samuel eût l’idée d’assaisonner le plat avec de la sauce piquante. Quelques gouttes suffisaient à enrichir nos repas et cela ne coûtait presque rien.

Petit à petit nous sommes devenu friands des saveurs pimentées et nous avons recherchez des goûts plus spécifiques. Malheureusement, il était très difficile de se fournir en Suisse, ainsi naquit l’idée de vendre nous même les sauce que nous aimions tant.

Il me semble que votre arrivée dans le monde du e-commerce est plutôt rigolote, pouvez vous nous raconter cela ?

Oui ! A la base, nous comptions conserver notre activité dans le développement web, et le site hotsauce.ch n’était sensé être qu’un laboratoire de test pour nos théories en web marketing. Cela dit, nous avons rapidement constatés que, ce qui ne devait n’être qu’une activité annexe, était bien plus amusant et lucratif que nos anciens business.
Ainsi, nous avons donc changés d’activité pour nous consacrer à l’une de nos passions. C’était un nouveau risque à prendre, mais aujourd’hui, nous sommes convaincu que ce fût notre meilleur choix professionnel.

A côté du E-shop, nous faisons également de la vente aux restaurants et épiceries à la recherche de saveurs originales.

Et comment sont choisies toutes ces délicieuses sauces ? Ou les trouvez vous? 

Nous recherchons activement des produits directement chez des artisans. Avant d’inclure l’un de ceux-ci dans notre catalogue, nous nous assurons du goût bien évidemment, mais également de la qualité de ses ingrédients. L’une des plus grande difficulté quand on importe de la sauce piquante des Etats Unis est de garantir que celle-ci soit sans maïs ou soja qui pourrait contenir des OGM. C’est pourquoi certaines grandes marques sont absentes de notre site.


Je sais que le succès est déjà au rendez-vous puisque vous avez désormais un employé, quelle est la suite, des envies, des rêves? des projets (qui ne soit pas secret)?

Nous sommes déjà très heureux de pouvoir fournir la Suisse en sauces piquantes mais au delà de notre addiction au piment, nous souhaitons développer davantage à l’import de produits artisanaux.

C’est pourquoi, très bientôt, nous allons ouvrir un nouveau site e-commerce où nous vendrons des alcools spécifiques.

Nous projetons également de réaliser très bientôt notre propre sauce piquante.


Voulez-vous partager votre avis ?

Votre mail ne sera pas publié

Si vous avez aimé cet article pouvez-vous le partager, cela m'aide beaucoup.