Un tour a L’Est, brasseries Nord&Sud, Paul Bocuse, Lyon

Une fois n’est pas coutume, pour cet article je ne serais pas élogieuse. En effet, cette nouvelle expérience culinaire m’a fortement déçue et comme il s agit d’un institution de la gastronomie Lyonnaise, je m’attendais forcement à mieux, beaucoup mieux…
L’Est, l’une des fameuses brasserie de Paul Bocuse, est installée dans l’élégante Gare des Brotteaux, gare monumentale de la fin du 19eme siècle aux façades classées monuments historiques. D’ailleurs, ici, tout fait référence au voyage : les horloges murales, les plaques relatant l’histoire des transports ferroviaires et le petit train à vapeur qui court au plafond; une décoration surprenante et moderne sans compter sur la grande cuisine ouverte sur la salle du restaurant.
remarque : La vaisselle estampillée L’Est est tout simplement magnifique.
L’accueil:
Les présentations sont faites…donc, donc, que c’est il passé ! Une réservation par téléphone pour 4 plus une poussette avec demande explicite d’une table en terrasse a l’ombre (je l’ai répété 2 fois), pour 13h00…impossible? Seul 2 services sont envisageable 12h30 et 13h30…soit, disons 13h30.
Nous arrivons a l’heure, la terrasse est simplement bondée…d’un coup d’oeil, je vois déjà mal comment ils vont réussir à nous trouver une table pour 4 à l’ombre … dans leur chapeau magique peu être ? Evidement, ils n’en ont pas…L’hôtesse n’a pas pris note de ma demande…informée par le Maitre d’hôtel…celle-ci, a peine génée, répond très simplement : «en même temps en terrasse avec une poussette ca n’aurait pas été possible » (mots pour mots). Légérement agacée, je me permets de lui dire que la moindre des choses aurait été de me signaler par téléphone que ma demande n’était pas envisageable. Elle me propose alors une table au soleil…Monsieur “choisistonresto” commence a s’agacer et lui réponds un joli «vous êtes bien gentille mais si vous ne voyez pas que l’on est avec un bébé il y a un problème». Finalement, nous nous installons à l’intérieur une table au fond sur le passage des toilettes…et avec une clim trop forte…bref…passons!!!
Le service:
Le serveur est sympatique bien qu’un peu familier mais peu importe…commandes prises ! Nous avons dut redemander 2 fois du pain et la carafe d’eau, les boissons payante (eau pétillante et le vin), elles sont arrivées bien rapidement
L’amuse bouche à peine servit les entrées du menu arrive déjà…le commis semble dans l’embarras, il nous propose de les renvoyer en cuisine…nous les prenons quand meme….les plats eux tardent a venir…au moment de commander le dessert…notre serveur a simplement disparu, il est 14H30 un samedi d’été…fin de service peu être? j’avais pourtant demandé une reservation  13h00, que l’on m’a refusée…bref, La salle se vide…d’ailleur l’un des chefs de rang  passe simplement sa tablette au spray javel, a point nommé pendant que vous degustez votre dessert…Pour les cafés nous avons été obligé de demander à un serveur de passage…l’addition  quant à elle n’est jamais arrivée, nous sommes allés payés en caisse directement. Conclusion: un joyeux foutoir…
Le Carte:
Parlons nourriture maintenant…Evidement nous sommes ici dans la tradition française. Même dans le restaurant Gastronomique de Bocuse – où j’ai eu la chance de déjeuner l’an dernier-, la cuisine fait honneur à la Gastronomie Française dans sa plus grande tradition : menus à rallonge, plats servis dans des quantités impressionnantes, quelques touches d’originalités mais très peu…loin, très loin de la cuisine tendance aux dressages épurée et colorée…La cuisine de L’est, elle,  nommée “la cuisine des Voyages” est une cuisine aux accents -légèrement – méditerranéen faisant l’honneur aux poissons.
Comme nous  voulions manger simplement et rapidement ce jour là, nous avons choisi le seul et unique menu de la carte à 27 euros les 3 plats…A priori un rapport qualité prix imbattable…mais dans les faits… un peu moins;
– Les 2 entrées au choix…très peu copieuses et la salade de saison n’était vraiment pas digne d’une brasserie de renom.
– Les plats : de la Rascasse ..pas mauvaise…faible en accompagnement…le jambon cuit a l’os…mon beau papa se retrouve avec 2 misérables tranches dans son assiette…il n’ a pas été mécontent…mais il n’a surement pas mon exigence. Quant à nos carpaccios…décevants…les copeaux de parmesans trop présents et trop épais, la salade sans gout..la quantité faible pour un plat…la viande non citronnée…Une portion de pommes sautées pour 2..trop cuites..
– Les desserts …bof aussi…la tarte à la rhubarbe/framboise, trop acide, une pâte biscuit trop farineuse..pas vraiment travaillée…un dessert maison certes mais pas incroyable…deception donc.
Conclusion:
Certes le menu n’était pas cher…mais si décevant..trop peu de choix et impossibilité totale de changer un élément du menu : j’avais demandé de remplacer le carpaccio proposé par un tartare (même prix à la carte) mais la réponse fut -bien évidement négative-.
L’expérience n’était pas non plus désagréable, mais beaucoup trop de manquement dans le service…étonnant pour la renommée de l’établissement. Cet adresse est définitivement a privilégier pour le service de 12h30, et pour un repas à la carte.
Remarque : le restaurant gastronomique lui tient toutes ses promesses, Le Nord aussi…

Voulez-vous partager votre avis ?

Votre mail ne sera pas publié

Si vous avez aimé cet article pouvez-vous le partager, cela m'aide beaucoup.