Diner au Woods, Intercontinental Geneva

  • Service :

  • Cuisine :

  • Decor :

  • Ambiance :

  • Note Finale :

  • Combien ça coûte ? :

Avant toute chose, je dois signaler que j’ai été conviée par Alain Classe E-commerce Manager de l’Intercontinental Geneva, ainsi que toute l’équipe du woods a découvrir la carte D’Automne de son restaurant le WOODS.
Je tiens donc à remercier chaleureusement toute l’équipe du Restaurant et de l’hôtel Intercontinental Geneva qui nous ont permis de découvrir ce restaurant entre blogeuses.
J’ai essayé, autant que faire ce peut, de faire preuve d’objectivité dans l’article qui suit. Mon objectif étant avant tout de vous faire partager mes belles expériences culinaires et de vous faire un peu rêver aussi. Mon avis reste personnel mais j’ai l’envie de croire qu’il vous interresse.

Après la visite des cuisines pour une démonstration sur la nouvelle carte d’hiver (en savoir plus: ICI), mes copinettes blogeuses et moi-même avons été gentillement invités à diner au Woods, aprés l’apéritif au Wine lounge.
Voir l’article à ce sujet:ICI.
A cette ocasion nous sommes retournées quelques minutes en cuisine pour voir la préparation de nos plats.
Si Guillaume Bourdillon est Le chef executif des cuisine de l’intercontinental (sous la houlette du Manager culinaire Gianluca RE-Fraschini), c’est cette fois Thierry Pouzet, le chef de cuisine du Woods, qui nous a laisser l’observer pendant la préparation de notre entrée un Vitello Tonato exceptionnel.
Le Saviez vous: Le “Vitello tonnato” (ou Vitel’ Tonné) est un plat typique piémontais, servi frais et souvent consommé en été, en terrasse.

Il est préparé à partir de tranches de viande de veau, recouvertes d’une sauce à base de mayonnaise et de thon à l’huile d’olive mélangée avec du jus de citron. On y ajoute généralement des câpres.

Il existe une version sicilienne de ce plat, où la sauce est réalisée à base de sardine à l’huile d’olive.

(Le chef Thierry Touzer se trouve sur les 3 premières photos de gauche a droite// sur la droite vous retrouver Gianluca Re-Fraschini qui pose la touche finale du plat avec des copeaux de truffe noire)

Lors de cette seconde visite en cuisine, j’ai découvert une herbe aromatique japonaise qui m’était totalement inconnue (non pas que je sois experte en la matière, mais tout de même): le SHIZO.
Celle-ci, en plus d’avoir une élégante forme de “mini feuilles”, agrémente joliment les plats de ses couleurs vertes (en passant par le violet et jusqu’au rouge parfois) et permet d’appporter subtilement une saveur supplémentaire mais délicate à un plat.
le Shizo souvent utilisées en médecine, et possède des goûts aussi variés qu’étonnant: proche de la menthe, de la coriandre, du sésame, anisé ou encore des graines de moutarde.
Le saviez vous:  (d’après Wikipédia) Le Shizo est une plante aromatique et médicinale très utile en cuisine et de plus très décorative au jardin ou en pot. Originaire d’Asie, le Shisho est une plante utilisée depuis des siècles au Japon, en Chine et en Corée. Les graines et les feuilles de Shiso sont très appréciées dans la cuisine Japonaise notamment dans la préparation des sushis.  Il existe des Shisos aux feuilles vertes ou aux feuilles rouges. Le Shiso s’utilise principalement en cuisine comme le basilic le persil ou la coriandre. Le goût des graines de Shiso rappelle celui du sésame. Les feuilles de Shiso sont idéales pour assaisonner les salades de concombres, de tomates, les poissons, les pâtes, etc. On peut aussi utiliser les fleurs de Shiso pour parfumer le thé.  Il est aussi utilisé aussi contre le rhume des foins, l’asthme, ou certaines allergies. 

Voici le plat finalisé tel qu’il nous a été servit:
Vitello tonnato façon Woods, mesclun et copeaux de truffe noire

En quelques photos sur la préparation du Risotto aux cèpes de la nouvelle carte du Woods, avant d’être cuisiner, le riz est conservé en bocaux, avec des morceaux de beurre et des truffes noires qui permettent ainsi de parfumer le riz avant sa cuisson et sa préparation finale.

Risotto aux cèpes

Le chocolat Guanaja, cœur coulant au caramel beurre salé, sorbet de saison

Ce repas sous le signe de la Dolce vita, reminisence des saisons chaudes et signature du nouveau manager culinaire de l’établissement Gianluca RE-Fraschini, avec la mise à l’honneur de saveurs méridionales et transalpines tant que Wine Lounge qu’au Woods, préparation orchestrée avec talent par l’équipe du woods et son chef de cuisine Thierry Pouzet, dans le cadre chaleureux et intimiste de ce joli restaurant, un joli moment, une ambiance idéale en soirée, des portions copieuses (trop pour moi idéales pour les messieurs), une adresse à faire et à refaire.
la Nouvelle carte en détail:

 

Les notes du web :

  • La Fourchette : 9.1 / 10

  • Tripadvisor : 4.5 / 5


Voulez-vous partager votre avis ?

Votre mail ne sera pas publié

Si vous avez aimé cet article pouvez-vous le partager, cela m'aide beaucoup.